Setec

Société d'ingénierie et de conseils dans les domaines du BTP, des transports, de l'industrie, des télécoms et de l'informatique.

SETEC
L'essentiel
Période de la mission :
2006-2008
Les acteurs du projet
Maître d'Ouvrage
ADELAC (concessionnaire)

Maître d'Oeuvre
I-LAC

Sociétés ayant participé au projet
Imprimer la fiche

A41 - Tunnel du Mont-Sion
Nos prestations

Terrasol a assuré, au sein d'une Maîtrise d'Oeuvre intégrée, le suivi géotechnique d'exécution de la construction du tunnel du Mont-Sion et ses ouvrages annexes (niches et intertubes).

Le projet en quelques mots

Le tracé de l’Autoroute A41 Nord traverse un territoire montagneux, entre Annecy et Genève. De part cette spécificité, sa réalisation a nécessité la construction de nombreux ouvrages parmi lesquels on trouve le tunnel du Mont-Sion. Ce tunnel est composé de deux tubes, longs de quelques 3 100 m et qui présentent un diamètre fonctionnel intérieur de 10,70 m.

Ce tunnel traverse le massif molassique tertiaire du Mont-Sion, situé à l’Ouest du Salève. Ce massif rocheux est recouvert par des formations quaternaires glaciaires et fluvio-glaciaires. On retrouve ces matériaux de couverture au niveau des têtes dont la réalisation a nécessité la mise en œuvre de voûte parapluie à partir d’ouvrages d’attaque préexistants (boîtes réalisées en paroi moulée).

Le choix du mode de creusement – tunnelier à front ouvert – s’est basé sur des investigations incluant une galerie de reconnaissances qui ont montré une certaine homogénéité lithologique de la molasse du Mont-Sion (marnes argilo-gréseuses), un découpage structural hérité d’une histoire tectonique alternant compression / extension et sur les conditions hydrogéologiques du massif (faible perméabilité et failles avec venues d’eau possibles mais considérées comme potentiellement faibles du fait du contexte en compression du massif et de la nature argileuse de la molasse).

Le suivi géotechnique a concerné :

  • Le creusement des 2 tubes, soit une visite contradictoire par jour au niveau de la tête de coupe,
  • La réalisation des ouvrages annexes : 70 niches sécurité et incendie, 8 intertubes piétons et routiers,
  • La réalisation des ouvrages aux têtes.

Ce suivi a permis de confirmer les hypothèses prises au niveau des études, à savoir : un massif molassique traversé homogène avec des discontinuités répétitives mais non pénalisantes pour le tunnelier et avec de rares indices d’humidité (sans faille en charge).

Caractéristiques principales
  • Tunnel bitube de 3100 m de long environ;
  • Tunnelier à front ouvert avec un diamètre de coupe de 11,93 m;
  • Terrain encaissant (hors tête) : molasse tertiaire marno-gréseuse.